Nos 8 raisons de visiter Osaka

N’y allons pas par quatre chemins, Osaka est un véritable coup de cœur. Ville à taille humaine. Capitale incontestée de la bonne bouffe. Habitants serviables et gentils. Règne du vélo. Une immersion fantastique dans le Japon d’aujourd’hui, un Japon qui jongle avec son passé, sa culture, ses traditions, et une ouverture vers le reste du monde. Voici les 8 raisons qui nous ont fait adorer la ville d’Osaka.

Le quartier de Namba 

C’est dans ce quartier que nous avons passé notre première soirée à Osaka. Si vous voulez être dépaysé tout de suite, alors faites de même! L’atmosphère de ces rues est étourdissante dès lors que l’on se retrouve dans ce chaos de lumières, de couleurs et d’odeurs de bouffe aussi appétissantes les unes que les autres, aux côtés d’une foule de locaux et de touristes. Dotonbori est sans aucun doute la rue la plus célèbre du quartier, pour son choix immense de restaurants et de street food, mais il ne faut pas hésiter à se perdre volontairement dans les rues adjacentes...



Le château d’Osaka

C’est véritablement LE coin le plus touristique de la ville : si vous êtes en manque de touristes, c’est là qu’il faut vous rendre! Blague à part, ne passez pas à côté de cette balade autour du château et de son parc, c’est tranquille et vraiment très agréable (oui, malgré les touristes). La visite du château en elle-même n’est pas fantastique, si ce n’est le point de vue au sommet, qui donne un bel aperçu des jardins et de la ville. Incontournable.


 


Osaka, capitale gastronomique

Il n’y a pas à chercher bien longtemps pourquoi il se dit qu’Osaka est la capitale gastronomique du Japon : il suffit de se balader un peu n’importe où dans la ville. Les odeurs de bouffe, les vitrines des restaurants qui exposent les plats, le poisson cru, le tonkatsu, les grillades, les okonomiyaki, les pâtisseries, les crèmes glacées... Il y a de quoi rendre fous les gourmands! Le mieux dans cette histoire? Ce n’est pas si cher que ça! Surtout lorsqu’on s’éloigne des lieux touristiques. Même les supermarchés proposent une section de plats locaux fraîchement cuisinés, tels que des fritures, des nouilles, des salades, des légumes marinés ou évidemment des sushis... Un paradis je vous dis, un paradis!



 Le quartier gay d’Osaka 


Le principal quartier gay d’Osaka, Doyama-cho, se trouve à quelques pas des stations de trains/métro Osaka et Umeda. Les quelques bannières arc-en-ciel qui fleurissent ci-et-là ne trompent pas : de nombreux bars ouvertement LGBT se trouvent dans ce quartier! L’ambiance de ces rues est toute aussi frénétique qu’autour de Namba, que ce soit de jour comme de nuit.

Nos coups de cœur? 
Le FrenZ-FrenZY, tout petit, mais très populaire auprès de la communauté LGBT locale et internationale. On y trouve des jeunes dans la fin vingtaine, début trentaine, dans une ambiance très amicale où il est très facile d’aborder les gens et de rencontrer de nouvelles personnes!
Le club Explosion. Parfait pour aller se déhancher toute la nuit tout en profitant d’un show de Drag-Queens un peu plus tard dans la nuit! Leur soirée récurrente Global Kiss est incontournable. L’entrée est assez chère (autour de 2000 yens), mais cela inclut trois boissons parmi un grand choix (et ils ne sont pas radins sur l’alcool, si c’est ce qui vous inquiète!).



Les quartiers résidentiels excentrés

En étant à Osaka même pour quelques jours, il serait dommage de ne pas vivre l’expérience des quartiers un peu plus excentrés de la ville. Nous avons habité pendant plusieurs semaines à quelques pas de la station de train Mito, ce qui nous a permis de nous balader quotidiennement dans ces quartiers, loin de la frénésie du centre-ville. L’atmosphère y est très différente, calme et détendue. Certaines maisons sont de véritables joyaux architecturaux et les petits jardins font la part belle aux arbres parfaitement taillés. Se balader dans ces rues, à pied ou à vélo, est l’assurance d’une détente absolue. L’expérience est d’autant plus unique que beaucoup de locaux n’ont pas l’habitude de voir de touristes dans ces quartiers, ce qui peut entraîner des rencontres sympathiques!



Le parc de Nara

C’est un des incontournables de la région. À moins d’une heure de train (rapide et pas cher) du centre-ville d’Osaka, le parc de Nara est connu pour ses cerfs Sika en liberté qui n’hésitent pas à s’approcher de vous pour se faire nourrir et se faire chouchouter! C’est assez unique! Le parc est magnifique et les temples viennent magnifier le tout. À ne pas manquer, un jour de beau temps. 

 


Le règne du vélo

Au Vietnam, c’était le règne du scooter. Ici, à Osaka, le vélo est roi! Et c’est tant mieux! Calme, discret, écologique, bon pour la santé, pas cher, pratique... Que demander de mieux? En plus la ville est relativement plate, donc pas de pentes difficiles à grimper! Et les parking à vélo fleurissent dans le centre-ville et au niveau des stations de train...

Ah oui, en plus... Même pas besoin de mettre d’antivol sur le vélo! C’est assez incroyable, mais les Japonais laissent leurs deux-roues comme ça, posés dans un stationnement à vélo, sans s’inquiéter de se le faire voler. Tout simplement parce que personne ne le volera. Et voir ce respect-là, ça fait un bien fou et ça relaxe encore plus!

  


La gentillesse et la serviabilité des habitants d’Osaka

C’est principalement ces deux caractéristiques qui nous ont fait aimer les habitants de la ville. Un gamin qui s’arrête à l’entrée du métro pour nous aider à acheter nos billets. La pâtissière du quartier qui, avec le sourire, essaie de nous faire la conversation en japonais. Une dame qui nous fait des bonjours de la main en étendant son linge sur le balcon. Nous avons régulièrement été témoins de cette gentillesse — apparemment avérée — des habitants d’Osaka. Grâce à eux, le charme de la ville en est décuplé! Alors n’hésitez pas à sourire et à vous ouvrir aux autres. Ça vaut le coût!


Bonus : les manga-cafés 

Au Japon, on les appelle plutôt «Manga Kissa» et ils sont incontournables, principalement dans les grands centres comme Tokyo ou Osaka. Difficile de décrire ces lieux, qui sont des sortes de bibliothèques/webcafé/lieu de relaxation... utilisé quasiment comme des hôtels parfois ! En effet, en plus de la possibilité de payer pour avoir accès à des ordinateurs ou des centaines de mangas, il est souvent possible de louer, à l'heure, des petits boxs très bien équipés (sofa, télévision, ordinateur...) et où règne le silence. Tout ça pour seulement quelques dollars de l'heure, avec les boissons chaudes et froides incluses et illimitées ! Si on a faim ? Il y a des distributrices de bouffe. Si on se sent sale ? Il y a parfois des douches !

Voilà pourquoi plusieurs utilisent certains Manga Kissa comme des hôtels, particulièrement lorsqu'il n'y a plus de train pour rentrer chez soi un soir, ou pour faire une sieste en après-midi ! C'est une expérience vraiment unique : à faire !



Auteur : Julien Valat

2 commentaires:

  1. superbe descriptif !!très belles photos!!9eme raisons d'aller visiter Osaka !!

    RépondreSupprimer