La situation LGBT à Taïwan : Rencontre avec Hotline

Lors de notre séjour à Taïwan, nous avons eu le privilège de rencontre Ashley Wu, membre du conseil d’administration et cofondateur de l’association Hotline, qui défend depuis l’an 2000, les droits LGBT sur l’ensemble de l’île. Une rencontre à leurs locaux de la capitale taïwanaise, dans une période où le mariage pour tous est sur toutes les lèvres...


Droits LGBT à Taïwan : ça bouge au niveau politique


Lorsque nous rencontrons Ashley, la nouvelle présidente Tsai Ing-wen, fraîchement élue, est à quelques semaines de son entrée en fonction à la tête du pays, apportant avec elle son lot de promesses pour la communauté LGBT, à commencer par le mariage pour tous, dont la loi est prête à être votée au Parlement.

Ashley souligne que Taïwan est, sur le sujet des droits LGBT, l’un des pays les plus progressistes d’Asie, expliquant que depuis le début des années 2000, des lois antidiscriminatoires se sont vues être instaurées au pays : un acte pour l’égalité des genres dans l’éducation, un autre dans l’emploi... Malgré cela, peu sont ceux et celles qui osent les faire appliquer face aux discriminations qui existent parfois, par peur de faire leur coming out.


Une opinion publique de plus en plus ouverte aux LGBT


En partenariat avec GB Studios et d’autres associations, Hotline a mené, fin 2015, une campagne de sensibilisation de la population à l’égalité face au mariage, se présentant respectueusement, panneaux et tracts en main, devant plusieurs temples du pays. [Voir la vidéo]

Ashley Wu nous explique que cette expérience intéressante leur a permis de constater que de plus en plus de monde était ouvert au mariage pour tous, et surtout savait comment l’expliquer à leurs enfants :
Je pense surtout que c’est génial, parce que les chrétiens nous expliquent toujours qu’ils ne savent pas comment expliquer l’homosexualité aux jeunes générations, mais tu vois dans les vidéos, qu’en réalité il y a énormément de parents qui savent le faire !
En comparant à 15-20 ans en arrière, Ashley constate que la société taïwanaise a beaucoup évolué, dans un sens positif, sur l’acceptation des LGBT. «De plus en plus de parents acceptent leurs enfants comme ils sont, de plus en plus d’enseignants sont prêts à collaborer avec différentes ONG», nous explique-t-il.


Hotline, première organisation LGBTI à Taïwan

Après une première tentative en 1999, l’association Hotline a finalement pu être enregistrée auprès du gouvernement taïwanais en 2000. Sa première activité : une ligne d’écoute (comme son nom l’indique!).

Au fil des années, l’association a établi des groupes de travail pour répondre aux problématiques LGBTI à tous les niveaux de la société : l’éducation, la prévention du VIH, les handicapés, les personnes âgées, les transgenres, les violences domestiques, etc.

Hotline est aussi à l’origine de la Pride de Taïwan, un événement qui a commencé avec une poignée de personnes et qui aujourd’hui, en attire des dizaines de milliers chaque année. Vous pouvez, vous aussi, vous joindre à la Pride qui se déroule toujours le dernier samedi d’octobre!


Information pratique : Hotline

Site Web : Hotline
Page Facebook : Hotline — Facebook
Ligne directe : +886-2-2392-1969

Auteur : Julien Valat

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire