2 jours dans le delta du Mékong en voyage organisé

Le District 1 de Saïgon, quartier le plus central, le plus animé et assurément le plus touristique de la ville, compte de nombreuses agences de voyages qui offrent à peu près toutes la même chose : des voyages organisés plus ou moins longs et plus ou moins lointains! Si vous préférez éviter les mauvaises surprises alors il faudra certainement vous renseigner auprès d’une agence de voyages de votre pays d’origine, avant de partir, pour qu’elle vous concocte un voyage unique au Vietnam. Dans notre cas, nous n'avions pas le temps de nous perdre dans le delta du Mékong plus d’un weekend (et nous n’avions rien planifié au préalable). Ainsi, nous avons décidé de choisir une formule 2 jours-1 nuit proposée par une agence choisie (un peu) au hasard. Retour sur une fin de semaine fantastique…




Balade à Ben Tre

Rendez-vous 7 h 30 au centre de Saïgon. La ville se lève à peine, mais la ronde des bus de voyage a commencé depuis plus d’une heure. Café glacé à la main, à peine réveillés, nous tenons bon face à ces vendeurs ambulants qui se succèdent devant nous, essayant de nous refourguer des pâtisseries, des lunettes et une multitude de cochonneries inutiles... 
8 h. Nous embarquons dans le grand bus de voyage avec un groupe d’une cinquantaine de personnes. Le guide lance les deux, trois blagues qu’il semble avoir l’habitude de répéter chaque semaine. Mais qu’importe. Il est souriant, gentil, et surtout, il parle bien anglais! Ça change.


Après deux heures de route, nous arrêtons à Ben Tre pour embarquer dans un de ces bateaux pour touristes qui nous transporte le long de l’un des pans du delta du Mekong. Les paysages verdoyants le long de l’eau brune sont déjà à couper le souffle. Les plantations de cocotiers se succèdent, tout comme les bateaux remplis de noix de coco. 


Premier stop au bord de l’eau dans une ferme d’abeilles avec dégustation de fruits et de thé au miel, le tout avec une démonstration de musique traditionnelle vietnamienne. 
Deuxième stop au bord de l’eau dans une plantation de cocotiers où ils nous montrent comment ils fabriquent leurs caramels à la noix de coco (délicieux, soit dit en passant).
Ce sont des petits arrêts touristiques, où évidemment, ils vont essayer de vous vendre leurs produits locaux après les dégustations (un peu comme une tournée des caves à vin dans le Sud de la France finalement!). Cependant, ces petites pauses culturelles nous en apprennent pas mal sur la région, qui vit principalement des cultures florissantes du delta du Mékong (cocotiers, arbres fruitiers, riz...).

Ensuite, les choses sérieuses commencent. Ah oui, parce que pour nous, dès que ça implique de la bouffe, on parle de choses sérieuses! Après quelques minutes de marche à l’ombre d’une végétation luxuriante, nous arrivons dans un petit restaurant local aux allures de hutte plantée-là au milieu de (presque) nulle part (mais où la 3G passe encore!). Poisson, rouleaux frits, légumes, viandes, fruits... Un régal autant pour les yeux que pour les papilles! 

  
 

Pas le temps de s’ennuyer : des engins motorisés (pas vraiment identifiés) nous attendent devant le restaurant pour nous emmener à la prochaine étape! Cheveux au vent, nous parcourons de longues minutes des chemins étroits et sinueux, qui passent à travers les villages et la végétation... Un peu comme sur les montagnes russes d’un parc d’attractions, mais sans l’assurance de s’en sortir indemne! 


Les chauffeurs nous déposent à quelques pas de l’eau, et sans attendre, nous embarquons dans de petits canots. Calme et tranquillité pendant un bon moment! De quoi vous donner envie de faire la sieste, chapeau vietnamien vissé sur la tête, bercés par les bruits de l’eau et de la jungle environnante. 

 



Soirée et nuit à Can Tho

De retour dans le bus, c’est parti pour près de trois heures de route vers la ville de Can Tho, bordée par un autre pan du delta du Mékong. Puis ça s’enchaîne rapidement. Repas du soir servi dans un restaurant plus chic. Nous savourons encore des spécialités locales, poissons, viandes, légumes... Léger et délicieux! Puis check-in dans un hôtel 4 étoiles bien plus luxueux que ce à quoi nous nous attendions. Pas le temps de se reposer, un bus nous emmène pour le centre de Can Tho, où nous pouvons profiter de la soirée librement.

Nous nous baladons au bord de l’eau, perdus parmi des centaines de locaux qui profitent de leur samedi soir. Les lumières habillent la ville de mille couleurs, c’est à la fois kitsch et charmant. L’air est humide, mais le vent fait tomber la chaleur et nous profitons ainsi du bourdonnement de la vie vietnamienne. Finalement, nous choisissons de rentrer à pied plutôt que de reprendre le bus ou de héler un taxi. Nous mettrons une petite demi-heure, passant devant les boutiques, les cafés et les stands de bouffe de rue. Can Tho est une belle petite ville!


 
 



Matinée au marché flottant de Cai Rang

Après un lever aux aurores et un petit-déjeuner gargantuesque avec spécialités locales et fruits délicieux, nous prenons le bus puis le bateau pour rejoindre le marché flottant de Cai Rang. Ambiance totalement différente des marchés flottants de Thaïlande! Ici, nous ne sommes que les observateurs d’une tradition locale qui voit les marchands de fruits négocier avec les acheteurs, des canots entiers d’ananas et autres pastèques. Un moment étonnant et authentique, qui n’est pas spolié par les bateaux de touristes qui ne naviguent que le long du marché, sans interférer dans les transactions. 


À quelques minutes du marché flottant, nous nous arrêtons dans une petite plantation de fruits : dégustation de fruits du Jaquier, de mangues, de papayes... Puis nous nous baladons, presque seuls dans les plantations et dans le village qui longe le bord de l’eau, où les locaux nous interpellent pour nous dire bonjour et nous lancer de grands sourires! 

  



Pause repas à Vinh Long et retour à Saïgon

Après quelques dizaines de minutes de bateau pour retrouver notre bus, nous avalons les kilomètres de route pour rentrer vers Saïgon. Mais un dernier arrêt est prévu dans la petite ville de Vinh Long pour le repas du midi (non inclus dans le voyage). On nous conseille le restaurant devant lequel le bus s’arrête. Nous déclinons gentiment et partons en direction du marché, très animé, où nous achetons quelques fruits avant de déguster une soupe succulente en compagnie des habitants de la ville! Une bien belle façon de terminer notre weekend!




Plus et moins d’un voyage organisé au delta du Mekong


LES PLUS :
– C’est vraiment pas cher et le rapport qualité-prix est exceptionnel (voir les infos pratiques ci-dessous pour plus de détails). Quasiment tout est inclus! 

– On explore beaucoup en un minimum de temps, autant au niveau des paysages que de la culture. 

– Avoir un guide qui vous explique plein de choses sur la culture vietnamienne, c’est le top. Si vous ne pouvez pas avoir de guide en français, alors exercez votre anglais!


LES MOINS :
– On sent bien qu’à certains moments, à certains endroits, le but est de vous vendre des produits locaux. Mais le tourisme est évidemment un moyen pour les habitants de gagner leur vie, donc on accepte facilement ce jeu-là. Et au contraire, la plupart du temps, nous nous sentions plutôt comme des observateurs du quotidien de ces gens-là, et non pas comme des vaches à lait, tel que nous pouvons le ressentir en plein centre-ville de Saïgon. 

– Le fait d’être en groupe est parfois positif (belles rencontres) que négatif (il faut supporter certaines personnes). Il y a beaucoup de nationalités, beaucoup de cultures différentes, il faut donc être ouvert, respectueux et prendre sur soi. Quelques-uns ne savent pas le faire.

– Ah oui... Et vous risquez de tomber sur un groupe de jeunes Français «typiques». Du genre qui se fait remarquer en parlant plus fort que tout le monde, qui râle dès qu’il en a l’occasion et qui se croient plus intéressants que les autres (alors qu’en fait, euh, non).
Conseil d’un Français immigré (moi) pour les Français qui voyagent (vous) : s’il vous plaît, ne soyez pas comme ça! Autant pour le respect des autres voyageurs, que pour l’image des Français que vous transportez à l’étranger.



Infos pratiques

Pour info et à titre de comparaison, nous avons payé environ 1 million de dongs par personne (40 € / 60 $ CA), avec à peu près tout compris (sauf le lunch du deuxième jour). Les seules dépenses que nous avons faites en plus sont donc le repas du deuxième jour, en plus des boissons et des autres petits extras (bonbons de coco, huile de coco, fruits...). En clair, au niveau rapport qualité-prix, c’est assez fantastique!

Auteur : Julien Valat

2 commentaires:

  1. Très jolies photos qui donnent envie de partir.
    Vous conseillez de partir à quelle époque, quelle saison (pour avoir les plus belles fleures, températures agréables ...) ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut David ! Nous, nous y étions en février, il fait beau, il fait chaud et il ne pleut pas :) Pour le sud du Vietnam, le mieux c'est entre décembre et mars !

      Supprimer