Un weekend sur une île proche de Bangkok : l’île de Koh Samet

Bangkok, c'est, je pense, le genre de ville qu'on adore ou qu'on déteste. En tant qu’admirateurs de grands centres urbains, nous sommes plutôt dans la première catégorie. Sa bouffe délicieuse et pas chère, l'immensité de ses temples, le sourire de ses habitants, la frénésie le long de la Chao Phraya… Pendant les dix premiers jours de notre séjour à arpenter les rues animées de la belle Thaïlandaise, nous avons parcouru près d'une centaine de kilomètres à pied. Il nous fallait donc du repos. À base de calme, de ressac chantant et de vue sur l'océan.



Koh Samet, à moins de quatre heures de Bangkok

En fouillant un peu sur Internet et en demandant autour de nous, nous nous sommes rendu compte que les Bangkokiens qui ont les moyens, et qui veulent passer un week-end au calme, s'envolent vers Koh Samet. Enfin, « s'envolent » n'est absolument pas le bon terme, parce que depuis Bangkok, il suffit de prendre l'auto ou le bus pour aller profiter des belles plages de sable blanc de Koh Samet. Pas obligés de prendre l'avion, pas obligé de rouler pendant toute une journée, c'était décidé, nous allions passer un week-end de repos sur cette petite île aux airs de paradis terrestre !


Comment aller à Koh Samet ?

En bus ou en van. Il suffit de se rendre au Ekkamai Eastern Bus Terminal, que ce soit en taxi pour quelques dizaines de bahts ou avec le BTS (le fameux Sky Train) jusqu'à la station Ekkamai. D'ici, vous pouvez facilement prendre un bus ou van jusqu'à la ville de Ban Phe, d'où partent les traversiers pour Koh Samet. La différence entre le bus et le van ? Franchement pas énorme, si ce n'est la taille du véhicule ! Le prix est autour de 200 bahts par personne (environ 6 € ou 8 $CA), et le voyage dure 3 à 4 heures (avec quelques arrêts avant Ban Phe). C'est somme toute relativement rapide, moyennement confortable, mais pour le prix, c'est franchement correct !

En taxi. Dans ce cas-là, à vous de faire jouer vos talents de négociateurs. Normalement, le trajet de Bangkok à Ban Phe (et inversement) devrait vous coûter aux alentours de 2000 bahts tout compris (environ 60 € ou 80 $CA). La durée du trajet tombe à 2h30 environ, puis le confort est évidemment bien meilleur (encore plus si votre chauffeur est cool, qu'il vous offre des bouteilles d'eau et qu'il vous fait la conversation durant le trajet !). En plus, le chauffeur vous amène évidemment exactement où vous le souhaitez. C'est ce que nous avons fait au retour, et franchement, le confort valait bien la dépense !


De Ban Phe à Koh Samet en bateau. Une fois sur place à Ban Phe, il va falloir prendre le bateau pour aller sur Koh Samet. Normalement, deux choix s'offrent à vous. Le traversier classique, environ 200 bahts par personne pour 40 minutes de traversée, et qui vous emmène au quai principal de l'île. Ou bien ce qu'ils appellent le speed boat, qui vous emmène jusqu'à la plage de votre hôtel : l'addition est plus salée, mais c'est plus confortable, plus rapide (une dizaine de minutes) et plus pratique bien sûr ! Dans notre cas, notre complexe hôtelier (Baan Ploy Sea - Samed Resorts) avait son propre traversier, qui était inclus dans le tarif de la nuit. Nous avons donc eu simplement à nous rendre sur le lieu d'embarcation et prendre le traversier qui nous emmenait quasiment devant l’hôtel.


Koh Samet, une réserve naturelle

L'île de Koh Samet était un bon compromis : une petite île relativement bien préservée du tourisme de masse et pas loin de Bangkok. Une chose est certaine, nous n'avons pas été déçus de notre week-end. Nous avons même hésité à le prolonger en semaine de repos tellement nous nous y sentions bien.

Sachez que Koh Samet est une réserve naturelle. En théorie, il faudra donc vous acquitter d'un petit montant pour entrer dans l'île (200 bahts). Je dis bien en théorie, car dans notre cas, cette petite dépense était aussi incluse dans notre séjour à l'hôtel (avec le traversier). Mais ne soyez pas surpris si vous devez payer cette petite taxe à l'arrivée !

L'avantage d'un tel statut de réserve naturelle ? L'île semble mieux préservée du béton et des grosses bâtisses pour touristes (pas de grand bâtiment qui vient gâcher le décor naturel !). Seule une partie étroite sur le bord de mer est construite, et encore, pas tout autour de l'île. En arrivant par bateau, nous avons donc été plus marqués par la beauté et la densité de la jungle plutôt que par les complexes hôteliers, qui ne sont pas immenses et qui sont, pour la plupart, bien intégrés au paysage.

Malheureusement, en nous baladant sur l'île, nous nous sommes rendu compte que déchets et détritus ne sont pas toujours bien gérés, que ce soit sur les plages ou plus en retrait. Qui des locaux ou des touristes sont les plus responsables ? Aucune idée. C'est un petit bémol, étonnant pour une réserve naturelle, mais cela ne vient pas tout gâcher.



Koh Samet, une petite île pour se reposer

Venir passer un week-end à Koh Samet, c'est avant tout pour venir vous détendre et vous reposer ! Il ne faut pas s'attendre à faire des dizaines d'activités différentes, puisqu'il y en a peu. En même temps, si nous voulions aller au Club Med faire du tir à l’arc et danser la lambada, nous serions allés au Club Med… Ce n’est pas vraiment notre truc !

Je suis du genre à flipper comme un malade quand je vois une araignée plus grosse qu'une pièce de deux euros (même plus petite en fait), mais j'aimais l'idée d'aller me balader dans la jungle. Malheureusement, ce n'est pas vraiment possible, car il n'y a pas réellement de chemin de randonnée prévu pour cela et la jungle est vraiment dense. Après, peut-être que les vrais aventuriers riront de moi, prendront leurs bottes de marche et leur machette, et se lanceront à grandes enjambées dans la belle forêt de Koh Samet ! J’m’en tape, de toute façon, j'ai quand même vu des araignées qui pendaient ça et là. Puis elles étaient pas mal plus grandes qu'une pièce de deux euros. Puis j’ai même pas fait de crise de nerfs !


Rester sur la plage...

Ou devrais-je dire, les plages. Parce qu'en fait une fois sur l'île, tu fais un peu ce que tu veux ! Cependant, je vous conseille d'enfiler votre maillot et de prendre le temps de vous éloigner des plages les plus touristiques. Pourquoi pas du côté des plages de Ao Noina et Ao Klang (notre hôtel s'y trouvait, et c'était vraiment calme, avec peu de touristes). Ou bien du côté de Ao Nuan, qui est un petit coin de paradis ! Les plus tranquilles profiteront du soleil, les plus aventureux pourront emprunter masques et tubas dans la plupart des hôtels, et les amateurs de sensations fortes pourront faire du parachute ascensionnel au départ de plusieurs plages (autour de 1000-2000 baht, soit 30-60 € ou 40-80 $CA environ, pour quelques minutes seulement).


Parcourir l'île en scooter

À la base, n'ayant ni l'un ni l'autre jamais conduit de scooter, nous n'étions pas sûrs de nous en sortir indemnes. D'ailleurs, une seconde d'inattention a failli nous jeter tout droit dans un (petit) fossé, devant des gardes forestiers hilares… Heureusement que la honte ne tue pas !

Malgré ça, se balader en scooter le long de cette petite île était une expérience fantastique. Privilégié autant par les touristes que par les locaux, le scooter permet de parcourir Koh Samet de long en large, avec les cheveux au vent (parce qu'en effet, on ne vous propose pas de casque, et personne ne semble en porter !). On peut ainsi aller admirer plusieurs points de vue de l'île et trouver des petites plages paradisiaques et tranquilles !


Des scooters peuvent se louer un peu partout, pour environ 300-400 bahts la journée avec le plein (8-10 € / 12-15 $ CA). À ce prix-là, pourquoi s'en priver ?



 
 

Se balader de nuit sur la plage

Les plages de Sai Kaew à Ao Phaï sont assurément les plus touristiques de l'île. Pour en avoir la preuve, mieux que de s'y balader en journée, vous pouvez y faire un tour en soirée ! Sur le bord de l'eau, se succèdent ainsi plusieurs bars et restaurants qui balancent les tubes du moment aux touristes plus ou moins enivrés. Parfois ambiance lounge les pieds dans le sable, parfois ambiance boîte de nuit, si c'est votre truc, alors vous allez certainement trouver de quoi passer quelques heures bien sympa en sirotant des cocktails. Sinon, marcher les pieds dans l'eau et s'arrêter voir les spectacles de feux est aussi une belle option pour profiter de la nuit !


Faire un tour de bateau

Plusieurs compagnies, plusieurs options… Personnellement, nous avons choisi le plus court et le moins cher (400 bahts par personne, environ 10 € - 15 $ CA), qui nous permettait de faire le tour de l'île en bateau rapide pendant deux heures, et de nous arrêter deux-trois fois pour faire ce qu'on appelle du snorkeling, c'est-à-dire de l'observation des fonds marins avec masque et tuba (eau en bouteille et plateaux de fruits inclus !).

D'autres tours en bateaux sont possibles, plus longues, pour aller voir par exemple, quelques petites îles aux alentours (sur lesquelles on peut visiter une ferme aux poissons et une ferme aux tortues). À faire si vous restez plus de 48 heures, car cela prend une bonne partie de la journée.


Se faire masser au bord de l'eau

Notre coup de coeur : nous faire masser sur la plage. J'imagine que pas mal de plages proposent l'expérience, mais nous avons choisi Ao TubTim. Et allongé sur des tables de massage, sous les arbres épais qui nous protégeaient du soleil, j'ai pu profiter d'un massage de pieds fantastique pendant que Sébastien optait pour un massage thaïlandais. De quoi tout oublier, évacuer le stress et pousser la détente à son paroxysme. C'est incontournable !

Nous avons payé 350 bahts pour une heure de massage (9 € ou 14 $CA environ), mais il est possible de trouver moins cher (dans le village par exemple), pour 200-300 bahts. Par contre, vous ne serez pas allongé sur la plage, avec le doux son du ressac qui vient vous bercer !







Koh Samet, le paradis des foodies


Bon, en fait, je pense que la Thaïlande tout entière est un paradis pour foodies ! Et par foodie, je n'entends pas uniquement le hipster qui aime son petit café branché parisien, mais plus généralement, tous ceux qui aiment bien manger, et qui osent manger de tout. Si vous faites partie de cette dernière catégorie et que vous n'avez pas peur d'explorer de nouvelles saveurs (quitte à ce que ce soit pas mal pimenté), alors vous allez simplement vous régaler, et pour pas trop cher en plus. Il est certain qu'en étant sur une petite île touristique, les tarifs sont un peu plus élevés que sur le continent. Mais pour 1000 bahts à deux (25 € ou 40 $CA environ), vous allez pouvoir vous la couler douce dans un bon resto pour manger du poisson frais préparé à la demande, de la salade de papaye au crabe, ou encore du curry vert de fruits de mer. À tomber à la renverse ! (Notre conseil : le joli resto de l'hôtel Baan Ploy Sea, voir les photos !)


Auteur : Julien Valat

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire