Propriétaire immobilier, long voyage et expatriation : quelles options

Si toi, devant ton écran d'ordinateur, tu n'es pas propriétaire d'un bien immobilier, alors peut-être ne comprends-tu pas le dilemme que rencontre un propriétaire lorsqu'il a une envie de long voyage ou même d'expatriation. Dilemme ? Un joli mot pour dire "putain de gros stress", excusez-moi du terme. Si par contre tu paies chaque mois les traites de ton hypothèque, je suis sûr que tu vois de quoi je parle. Personnellement, au moment d'écrire ces lignes, je suis en pleine préparation de mon tour d'Europe et je suis l'heureux propriétaire d'un joli appartement au centre-ville de Montréal. Cool n'est-ce pas ? Sauf qu'il a fallu faire un choix parmi ces trois options qui, chacune, ont leurs côtés positifs et négatifs.

Vendre son bien immobilier avant de partir

Si vous choisissez l'option de louer, vous serez tout de même responsable de payer votre hypothèque, de payer vos impôts et taxes, de payer pour les grosses réparations, etc. En clair : pas moyen d'être vraiment tranquille d'esprit ! Ainsi, prendre la décision de vendre votre bien immobilier est une option qui s'avère intéressante, car évidemment, elle vous libère de tous ces liens (et ce stress potentiel) qui vous tirent vers l'arrière. Tout en vous permettant de placer les gains de votre vente, en attendant de revenir au pays !

Pourtant, prendre cette décision sur un coup de tête pourrait s'avérer être un très mauvais coup financier, car nous le savons tous, mettre en vente un bien dans la précipitation nous oblige inévitablement à tirer les prix vers le bas.

Je suis bien placé pour le savoir parce que :
    1) mon ami agent immobilier me l'a toujours dit
et 2) c'est grâce à un couple pressé de vendre qu'il a réussi à me faire acheter mon appartement à prix (presque) imbattable !

D'ailleurs si vous souhaitez acheter ou vendre à Montréal, contactez-le de ma part.

La location courte-durée

Louer son appartement pour de la courte durée (au mois ou à la semaine) est une option véritablement intéressante pour ceux qui souhaitent facilement reprendre leur appartement quand ils vont rentrer au pays, et pour ceux qui souhaitent laisser leurs meubles aussi, car ce sont des locations meublées. Bien sûr, vous ne serez pas sur place pour vous occuper de la recherche de locataire, de l'arrivée de ceux-ci, du ménage, etc. Donc il va falloir trouver quelqu'un pour faire tout cela à votre place. Heureusement, il existe des agences qui s'occupent de tout et qui envoient même une équipe pour faire le ménage entre chaque locataire. Un bon point qui vous permet d'entretenir votre appartement de la meilleure des façons. J'aime beaucoup la startup montréalaise Flatbook qui se développe un peu partout dans le monde et qui est gérée par des jeunes avec une vision sympa, sérieuse et moderne. Allez vois leur site Internet pour vous faire une idée.

Le revers d'une location courte durée, c'est que financièrement, il n'y a aucune certitude. Cela peut-être très bon comme cela peut être mauvais, selon les saisons, l'emplacement de l'appartement, le loyer à la semaine… Il y a une fluctuation à ne pas négliger, qui peut être source de stress financier. Enfin, soyez prudents quant aux législations envers ce type de locations, car selon votre pays, il est possible que les locations de moins de un mois ne soient pas légales (bien que souvent tolérées).

La location longue durée

Louer son bien immobilier pour de la longue durée lorsqu'on part en long voyage ou qu'on s'expatrie semble souvent la solution la plus logique et la plus simple à gérer. Pourtant, une telle location vient avec son lot de stress : Est-ce que le locataire va payer ? Est-ce qu'il va garder votre appartement en bon état ? S'il y a un problème, comment va-t-il vous contacter ? Sans oublier que si vous ne louez pas meublé, vous allez devoir revendre ou stocker tous vos meubles et électroménagers : une source de dépense et une préparation supplémentaire à prévoir ! Enfin, selon les réglementations de votre pays, il est plus complexe de reprendre son appartement pour vous-même, c'est souvent une raison suffisante pour choisir une autre option.

Cependant, ce choix de location est l'assurance d'un loyer qui tombe chaque mois (normalement), sans trop vous soucier de quoi que ce soit. Un avantage non négligeable si vous partez pour un long voyage et que vous travaillez à distance, car le besoin de stabilité financière est plus important que lorsque vous avez un revenu stable et que vous ne bougez pas. À noter que des agences existent aussi pour s'occuper de votre location longue durée, si vous ne voulez vraiment avoir rien à faire avec votre bien immobilier pendant votre absence.

Auteur : Julien Valat

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire