Comment se préparer financièrement pour un long voyage

Je crois que mon plus gros stress lors de la préparation de notre voyage fut l'aspect financier. Rectification. Je crois que mon plus gros stress dans la vie c'est de manquer de fric. Je sais, ce n'est pas bon pour les nerfs, mais c'est ainsi ! Alors le fait de vouloir faire un voyage au long cours n'arrange rien. Comment allions-nous gérer l'argent au fil des semaines et des mois ? Jongler entre les dépenses courantes chez nous et les dépenses de la vie de tous les jours, sur la route ? Voici donc quelques conseils qui découlent de notre expérience dans la préparation du départ.


#1 Faire des économies pour partir en voyage

Facile à dire. Moins facile à faire pour certains. Cependant, faire des économies est primordial lorsqu'on décide de partir à l'aventure : c'est vrai, seriez-vous prêt à sauter en parachute sans parachute ? Non ? Moi non plus. Alors voyez ces économies comme votre parachute, quelque chose qu'on utilise pour éviter de s'écraser ! Personnellement, je suis un fou de tableaux. Je parle d'Excel, pas d'art, même si j'adore l'art... Bref, tu me poses une question, je te construis un tableau. Un tableau = une solution (ou plusieurs !). Bref, pour déterminer le montant nécessaire et ensuite suivre vos économies de voyage, faites un tableau ! Commencez par déterminer les différentes catégories, du genre :

- Économies utilisables pour les dépenses du voyage au jour le jour
- Économies de secours pour le voyage (besoin urgent, imprévu…)
- Économies de secours pour le retour chez soi
- (...)

Puis estimez vos besoins dans chaque catégorie en fonction de votre cas. Par exemple, dans la catégorie "Économies de secours pour le retour chez soi", faites l'estimation d'un billet d'avion retour, ajoutez-y le coût potentiel du premier ou des deux premiers loyers, puis une estimation de vos dépenses pour un mois ou deux (et autres choses auxquelles vous pourrez penser). Cette catégorie d'économies, que vous garderez sur un compte d'épargne facilement accessible par exemple, pourrait vous être utile en cas d'urgence si un retour rapide chez vous est nécessaire !

Une fois les estimations faites, commencez à mettre l'argent de côté, car il se peut qu'il vous faille plusieurs mois de travail pour vous constituer ce (petit) parachute. Pour donner un exemple, nous nous étions fixé de mettre de côté 10 000 $ (canadiens) pour notre départ, et en 6 mois de préparation environ, nous avons réussi à économiser environ 13 000 $. Ce n'est pas énorme, mais cela nous a donné un petit coussin financier, utile au besoin, et particulièrement rassurant si un retour chez nous à Montréal est urgent.


#2 Estimer les dépenses incompressibles et les réduire quand même !

Pour bien organiser votre voyage, il me semble aussi très important d'estimer toutes ces dépenses, généralement récurrentes, que vous aurez chez vous, même en étant en voyage à l'autre bout du monde pendant des mois. Il peut s'agir de dettes d'études, d'hypothèques, d'assurances diverses, de frais d'entreposage (si vous avez entreposé des affaires), de loyers, d'abonnements divers…

Commencez un autre tableau pour évaluer toutes ces dépenses et en avoir une vision globale. Ainsi vous pourrez plus facilement déterminer lesquelles de ces dépenses pourraient être réduites voire carrément supprimées avant le départ. Par exemple, avez-vous vraiment besoin de conserver votre appartement dont le loyer va entraîner une dépense colossale ? L'abonnement à tel magazine ou telle salle de sport peut-il être supprimé ? Est-ce vraiment utile de conserver votre ligne de téléphone portable ? Pouvez-vous au moins la suspendre pour un tarif moindre ? En clair, posez vous les bonnes questions et agissez au mieux pour limiter cette série de dépenses qui peut peser lourd dans la balance, sans que ce soit pour le voyage en lui-même.


#3 Évaluer le budget voyage au plus précis

Ne vous cassez pas non plus la tête à évaluer un budget au centime près, c'est impossible, et en plus cela va généralement varier avec votre destination. Cependant, vous pouvez construire un autre petit tableau (je vous l'ai dis, j'adore ça !) où vous évaluerez les dépenses mensuelles classiques durant votre voyage : logement, bouffe, transport, loisirs, téléphone éventuellement, etc.

Essayez d'obtenir un budget représentatif qui, en l'additionnant aux dépenses calculées dans le #2, va vous permettre de déterminer les gains financiers dont vous aurez besoin mensuellement au cours du voyage (ou les économies nécessaires si vous ne voulez pas baser votre voyage sur de potentiels revenus).


#4 S'assurer des revenus pendant le voyage

Il s'agit de la partie la plus complexe (plus facile de dépenser de l'argent que d'en gagner, n'est-ce pas ?), mais il va assurément falloir que vous vous organisiez pour vous assurer quelques revenus tout au long de votre voyage.

Vous pouvez espérer pouvoir trouver du travail sur place, mais si vous n'avez qu'un statut de touriste, cela risque de s'avérer compliqué au niveau de la législation selon le pays. Par exemple, au cours de mes cinq premières années à Montréal, j'ai vu quelques histoires de touristes qui venaient faire un tour du Canada en décrochant de petits jobs au noir, illégalement donc, et en plus d'être payés au lance-pierres (évidemment), ils vivaient toujours avec le stress que quelqu'un les dénonce et qu'ils se fassent renvoyer dans leur pays avec interdiction de séjour à la clé ! Pas vraiment le fun comme voyage !

Donc nous, ce que nous voulions, c'est s'organiser pour faire du travail à distance. Ou devenir un digital nomade comme on les appelle. Il existe plusieurs façons de travailler à distance, que ce soit grâce à une compagnie établie chez vous ou grâce à des plates-formes sur Internet, particulièrement pour ceux d'entre-vous qui travaillent dans la programmation, le webdesign, la rédaction, la traduction… Il existe même des postes d'adjoint administratifs en ligne, de responsable de service à la clientèle et autres... Une seule contrainte : avoir Internet pour travailler ! Ce n'est pas facile, mais c'est une excellente solution pour garder son indépendance et travailler de (presque) n'importe où.

Le Graal dans le domaine des digital nomades, ce sont les revenus passifs. C'est-à-dire gagner sa vie sur Internet, grâce à son blog par exemple, ou bien en proposant des produits et services virtuels (ebooks, formations video, coaching…). Au moment où j'écris ces lignes, nous n'en sommes pas encore là, mais pour vous aider, voici deux exemples concrets de blogueurs super sympas et dont je trouve le parcours passionnant, n'hésitez pas à faire un tour sur leurs blogs respectifs si ce sujet vous intéresse :

- Fabrice, du blog "Instinct Voyageur" (exemple parfait du digital nomade qui a réussi)
- Théophile, du blog "Blog Influent" (pour apprendre à gagner de l'argent avec son blog)


Avec tout cela, vous aurez déjà bien préparé le côté financier de votre voyage. Certes ce ne sera pas tout et il y aura assurément des imprévus financiers. Cependant, vous serez beaucoup mieux préparé à affronter l'inconnu de cette manière !

Auteur : Julien Valat

5 commentaires:

  1. Salut !

    Super article très intéressant :)
    Une petite question, avant de partir vous aviez combien de temps devant vous ? C'était un projet à échéance lointaine ? ^^

    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'échéance n'était pas si lointaine :)
      On avait quelques mois devant nous disons. C'est sûr que ce n'était pas un coup de tête, ce n'était pas du jour au lendemain ;)

      Supprimer
    2. Merci de m'avoir répondu !
      J'envisage de partir d'ici 1 an pour faire un TDM en solo, en commençant par l'Asie. Mais au jour d'aujourd'hui je n'ai pas grand chose comme économie. Le but étant d'arriver à partir d'ici 1 an sachant que je quitte mon boulot en mars. J'espère mettre assez de côté en travaillant en interim + en commençant par me mettre auto-entrepreneur (je suis webmaster). Et en faisant pas mal de sacrifice, comme retourné chez mes parents pour ne plus avoir de loyer à payer.
      En ce moment je suis dans la phase "Est-ce que ce voyage est possible ou trop casse-gueule ?" Donc je tente de tout comptabiliser.
      Une autre question si je peux me permettre, tu dis que vous aviez prévu 10 000 $, tu parles par personne ou pour vous deux ?

      Supprimer
    3. On avait 10000$ à deux. Mais en sachant qu'on s'assurait de pouvoir gagner de l'argent pendant notre voyage (à distance donc), c'était suffisant. Après, c'est sûr que le budget est plus serré en France ou en Belgique qu'en Thaïlande ou au Vietnam ! Puis là, tu vois, on s'est arrêté pour plusieurs mois au Japon, à Osaka, et c'est sûr que le budget est plus tendu. Et que sans source de revenu, on pourrait pas vivre comme on vit. En tout cas, j'ai envie de dire que rien n'est impossible, faut s'en donner les moyens, et t'as l'air pas mal motivé :)
      Tu devrais me rajouter sur Facebook si tu veux : Facebook.com/julien.valat
      Et je te conseille aussi le super blog de mon ami et ancien coloc Fabrice : http://instinct-voyageur.fr C'est Fabrice qui m'a donné le goût de faire ça, de voir le monde et les cultures différentes. Son blog est super bien fait. Plein de conseils pour faire un tour du monde.

      Supprimer
    4. Oui c'est ce que je me disais, mon budget sera un peu moins important. Mais pareil j'ai un crédit à solder avant de partir, donc c'est de l'argent en moins à mettre de côté. Et je voudrais me lancer en indépendant avant de partir, histoire d'avoir déjà de quoi travailler. Le chantier parait faramineux mais pas impossible si je m'en donne les moyens et que je fais les choses dans l'ordre.
      Je t'ai ajouté à l'instant sur FB et je vais regarder le blog de Fabrice de prés !
      Encore merci pour tout :)

      Supprimer