11 techniques pour se débarrasser de ses affaires avant un départ


À quelques semaines du départ, il est temps de s'organiser pour vider l'appartement, car évidemment, il serait aberrant de payer un loyer pendant X mois, sans avoir d'idée sur votre date de retour. Mobilier, électroménager, vêtements, décoration, vaisselle… Que faire de tout ça ? Voici ce que j'estime êtes les meilleures techniques pour vous débarrasser méthodiquement des affaires que vous n'emporterez pas avant le grand départ.


Technique #1 : Vente de garage / Marché aux puces


Technique que je qualifierais de technique "à l'ancienne" puisqu'il s'agit d'aller se poser dans un marché aux puces proche de chez vous (populaire surtout en France) ou bien de faire une vente de garage juste devant chez vous (populaire au Québec). Le principe est simple, il suffit de trier les affaires, généralement qui se transportent facilement et d'essayer de les vendre aux passants !

Quoi vendre ?
Vêtements, petit électroménager, petit mobilier, décoration, jeux, CD/DVD, livres...


Créer un événement Facebook public plusieurs jours avant et le partager avec votre réseau, pour faire de la publicité de votre vente !



Technique #2 : Vente aux amis et à la famille


Pour faire un premier tri dans vos affaires, rien de mieux que la famille et les amis proches. Parlez autour de vous de ce que vous souhaitez vendre, et attendez les réactions. En règle générale, ça ne rate pas, il y aura toujours un proche pour vous racheter quelque chose !

Quoi vendre ?
De tout. Particulièrement intéressant pour les gros meubles et électroménagers (qui seront enlevés au dernier moment).


Ce sont des personnes en qui vous avez (a priori) confiance. Alors si les achats sont chers (électroménagers par exemple), proposez-leur d'étaler les paiements sur plusieurs mois grâce à des virements par Internet (Paypal ou autre). C'est arrangeant pour les proches, et ça vous permet d'avoir un "revenu constant" sur plusieurs mois, ce qui vous empêche de dépenser l'argent trop vite et qui vous oblige à gérer votre budget durant le voyage.



Technique #3 : Vente sur Internet "Enchères"

Vendre aux enchères sur Internet, c'est utiliser principalement eBay. Pas de surprise. Mais sachez qu'il n'est pas intéressant de vendre tout et n'importe quoi sur eBay. Vous pouvez bien essayer d'y vendre le DVD de "Harry Potter à l'école des sorciers", mais l'enchère risque de ne pas décoller. Il faudra ainsi que vous preniez le temps de bien sélectionner les affaires à vendre, puis prendre en compte que la plupart du temps, les acheteurs souhaitent se faire livrer. Ce qui demande du temps, et de l'argent.

Quoi vendre ?
D'expérience, l'électronique peut bien se vendre aux enchères sur le Web (tablettes, jeux vidéo, téléphones…). Les objets de collection aussi.


Ne mettez pas votre prix de départ trop élevé, vous voulez vendre vos affaires rappelez-vous ! Puis le but est que votre enchère soit active, avec des gens qui misent dessus, ce qui attirera l'attention.



Technique #4 : Vente sur Internet "Petites annonces"

Deuxième technique sur le Web, les petites annonces ! Classique, rapide, gratuit. En France il y a "Le Bon Coin", au Québec on ne jure que par Kijiji. C'est du pareil au même. Une annonce, quelques photos, un prix… Puis vous négociez en fonction des réponses reçues.

Quoi vendre ?
Électronique, vêtements, électroménagers, meubles, vaisselle… Un peu de tout, puisque la plupart du temps, l'acheteur se déplacera chez vous !


Faites l'effort de prendre des photos de bonne qualité et soignez votre titre : ce sont les deux choses qui frappent au premier coup d'oeil. Puis évidemment, mettez-y une bonne description réaliste, sans chichi et avec le maximum d'information pertinente (marque, modèle, état, dimension…). Direct au but. Mettez le produit en valeur.



Technique #5 : Vente sur Internet "Facebook"

Qui a dit que Facebook ne servait qu'à partager les photos de tata Jocelyne en vacances à Marrakech ? Utilisez-le plutôt comme l'excellent outil de communication qu'il est, afin de vendre vos affaires. Créez un album photo avec chacun de vos objets à vendre, ajoutez une description et un prix pour chacun. Ensuite, partagez-le avec vos amis Facebook et encouragez-les à le partager à leur tour ! Croyez-moi, cette technique est véritablement efficace, parce qu'il y a toujours quelqu'un qui connaît quelqu'un qui a besoin de telle ou telle affaire !

Quoi vendre ?
Réellement de tout. Du moment où l'acheteur se déplace chez vous.


Vous n'avez peut-être pas l'habitude de partager vos publications Facebook en mode "public". Mais pour cet album, faites-le. Le "bouche-à-oreille" virtuel pourra ainsi fonctionner beaucoup, beaucoup mieux.

Trouvez des groupes Facebook où le public peut exposer ses articles à la vente, dans votre ville ou les environs. Puis postez votre album de choses à vendre ou quelques photos seulement ! Par exemple, pour Montréal, il existe le groupe "Vente de toutes choses, Montréal et environs". Il peut s'agir d'excellents relais, avec de nombreux potentiels acheteurs.



Technique #6 : Don aux oeuvres de charité

Ce n'est pas compliqué, ça ne vous rapporte rien financièrement, mais ça peut vouloir dire beaucoup pour une oeuvre de charité qui vous tient à coeur. Je suis certain qu'il y en a une non loin de chez vous qui acceptera ces quelques affaires que vous n'avez pas le temps ou pas l'envie de vendre.

Quoi donner ?
Cela dépend de l'oeuvre de charité, en règle générale, ce sera des vêtements, des objets de décoration, de la vaisselle, parfois du mobilier, de l'électronique...


Ce serait plutôt un gros avertissement ! Sélectionnez bien l'oeuvre de charité et renseignez-vous au préalable pour savoir qui elle est. Pour deux raisons. Premièrement, certains bacs de récupérations de vêtements sont l'oeuvre de petits malins qui vont se faire beaucoup d'argent sur votre dos, et ne jamais donner un sou à quelconque association ou fondation. Deuxièmement, donnez à une oeuvre de charité dont le but vous tient à coeur et ne va pas à l'encontre de vos principes.



Technique #7 : Don à vos amis et votre famille

Variante au grand coeur de la "Technique #2" : vous pouvez transformer votre "grand débarras" en "non-anniversaire", en faisant des cadeaux aux membres de votre famille et à vos amis. Ce sac à main qui vous tient à coeur et qui plaît tant à votre meilleure amie, offrez-le lui ! Cette paire de jean's qui est presque neuve et qui pourrait aller à votre frère, cadeau ! Bam ! Faites des heureux !

Quoi donner ?
Tout ce que vous voulez ! Tout en restant raisonnable, votre but est quand même de constituer un petit coussin financier "de secours".


Faire plaisir à vos proches avant de vous barrer (possiblement découvrir le monde), c'est déjà pas mal une idée de génie, non ?



Technique #8 : La fête du "grand débarras"

Une technique que j'ai déjà vu faire et que j'adore : la journée de fête "grand débarras". Faites ça au dernier moment, quelques jours avant de laisser votre appartement par exemple. Puis invitez vos amis, votre famille, qui vous voulez, à participer à cette petite fête ! Mettez des prix sur les meubles et objets qui sont encore chez vous et que vous souhaitez vendre. Puis regroupez ce que vous voulez donner sur une table à part avec un écriteau "Servez-vous".

Quoi vendre et donner ?
Tout ce que dont vous ne vous êtes pas encore débarrassé. Des meubles, des vêtements, de la décoration et pourquoi pas de la bouffe, des produits ménagers, etc… Tout doit partir !


Donnez des petites étiquettes autocollantes et des feutres à vos invités : ceux qui veulent acheter ou réserver quelque chose n'auront qu'à y coller leur nom dessus !



Technique #9 : L'entreposage (payant)

Si vous savez que vous ne partez pas longtemps, ou que vous voulez à tout prix conserver certains meubles, électros et autres objets, alors la solution de l'entreposage va rapidement s'imposer. Beaucoup d'entrepôts professionnels existent, à vous de trouver un qui est proche de chez vous et qui permettra d'entreposer vos affaires en sécurité et au sec, le temps de votre absence.

Quoi entreposer ?
Matelas, gros mobilier, électroménagers, tableaux, décoration, objets auxquels on tient tout particulièrement...


Prenez le temps de bien comparer les différentes compagnies, et de ne pas choisir un bloc d'entreposage trop grand, car c'est généralement en fonction de la surface au sol que sera déterminé le loyer.



Technique #10 : L'entreposage chez les amis et la famille

Moins cher qu'un entrepôt payant : le sous-sol de tonton André ou le placard de mamie Ginette (ou autre fabuleux endroit gratuit, les options sont presque illimitées). Pour autant, vous ne voulez pas vider votre appartement en remplissant ceux de vos proches avec des meubles que vous ne récupérerez peut-être jamais. Alors soyez raisonnable et n'utilisez ce recours que pour des affaires importantes ou qui vous tiennent vraiment à coeur.

Quoi entreposer ?
Oeuvres d'arts (peintures…), objets de collection, plantes, vaisselle, matelas, petits meubles...


Faites une boîte très bien organisée, avec vos papiers importants à conserver (impôts, contrat de mariage, actes de ventes, relevés de paie, etc…) et laissez-la dans un endroit sûr chez l'un de vos proches. C'est le meilleur moyen pour retrouver rapidement vos papiers et pour être certain qu'ils sont aisément accessibles.



Technique #11 : Jeter… et espérer une seconde vie ?

Jeter est une solution qui vous évite du tracas, surtout pour ces meubles et électros que vous savez impossibles à vendre ou même donner. Si je me souviens bien, en France, on emmène tout ça dans des déchetteries alors qu'au Québec (et c'est plutôt cool), nous n'avons qu'à les mettre le jour du ramassage des dêchets encombrants, sur le bord du trottoir devant chez nous !

Quoi jeter ?
À vous de voir !


Ne détruisez pas pour autant ce que vous allez jeter. Car peut-être qu'un bricoleur du dimanche passera par là et récupérera ce dont vous ne vouliez plus pour lui donner une seconde vie !

Auteur : Julien Valat

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire