9 raisons de partir découvrir le monde


Je me suis expatrié de la France volontairement en 2010 pour vivre au Québec, je ne devrais pas être de ceux qui ont peur de tout plaquer pour voyager à travers le monde et voir de nouveaux horizons. Mais en y pensant, nous devrions tous oser faire ce grand saut et réaliser ce rêve de voyage, de laisser-aller, d'abandon qui nous trotte dans la tête à un moment ou un autre de nos vie.

Surtout qu'il y a tellement plus de raisons de faire ses valises pour découvrir le monde que de ne pas le faire. Je vous propose 10 raisons de franchir ce pas.

1 - C'est maintenant ou jamais

La formulation est un peu extrême mais c'est une réalité. À force de se faire que croire que "je le ferai quand ce sera le moment opportun", alors vous ne le faites jamais. C'est la nature humaine que de tout remettre au lendemain pour éviter de se mettre en danger, pour ne pas changer ses habitudes. "Je sais ce que je perd, pas ce que je vais retrouver". Voilà la pire réflexion du monde, celle qui nous oblige toute notre vie à rester médiocre et à ne pas évoluer.

2 - T'as pas d'enfant, pas de maison, pas de responsabilité

Avouons-le, sans gamin, sans être propriétaire, et sans grosse responsabilité, cela paraît quand même plus facile de s'enfuir pour découvrir le monde. Donc c'est évidemment une bonne raison de le faire maintenant, si vous n'avez rien de tout ça, car l'organisation sera plus aisée.

Mais finalement, tout est une question d'organisation ! Certains couples partent faire des voyages au long cours avec leurs enfants. Pas pour toute la vie, mais pour six mois, pour un an... Et être propriétaire n'est pas une malédiction, un logement ça se loue, ça se donne en gestion à des agences par exemple. Puis les responsabilités professionnelles, ça se retrouve. Ou bien il existe des solutions pour les mettre entre parenthèses, comme une année sabbatique. Ça demande de la motivation, de la réflexion, de l'organisation. Mais rien n'est impossible.

3 - T'auras pas de retraite pépère comme papi

Si vous êtes de ceux qui pensent pouvoir voyager tranquillement durant leur retraite, arrêtons quelques secondes de nous voiler la face. Je suis de la Génération Y, est je sais pertinemment que la retraite telle que mes grands-parents l'ont vécu, je ne le connaîtrai jamais. L'âge de la retraite qui recule, les pensions qui diminuent… Soyons honnêtes, nous allons certainement devoir travailler tard pour maintenir notre niveau de vie. Alors pourquoi attendre d'avoir 70 ans (dans l'hypothèse ou nous nous rendons jusque là) pour pouvoir partir ? Pourquoi attendre de ne plus pouvoir marcher correctement, de ne plus voir correctement, d'être facilement épuisé ?

4 - Ça t'fait pas d'mal de galérer

Ok, je me considère comme étant un bobo qui aime son petit confort, mais j'estime que pour avancer dans la vie, ça fait quelques fois du bien de ne pas trop savoir ce qu'on fera dans deux mois et de galérer un peu !

Oui, partir à l'étranger sans être sûr de ce que sera fait demain, ça fait stresser, et c'est normal. Puis parfois, ce sera la merde, disons-le comme tel. Mais ce sont aussi ces périodes-là qui vous permettent de vous poser les bonnes questions et surtout qui vous obligent à y répondre. L'expérience que vous tirerez des périodes de galère et des échecs n'a pas de prix !

5 - Tu comprends que t'es con d'avoir peur de l'étranger

Évidemment, ce n'est pas en se dorant la pilule dans un complexe cinq étoile de Cuba entre deux séances d'aquagym que l'enrichissement culturel sera à son paroxysme. Mais en même temps, ce n'est pas de ce genre de "voyage" (notez bien les guillemets) dont nous parlons.

Voyager lentement, discuter avec les locaux et se caler sur leurs habitudes, éviter les "places à touristes"... Ces réflexes sont importants pour apprendre sur une culture et ainsi, s'enrichir de l'autre, de ses différences. Le voyage ouvre l'esprit, paraît-il.

6 - Tu parles aux inconnus (après 18 ans, t'as le droit !)

Parfois ce sera simplement une vieille madame dans un autobus qui vous contera les hivers de sa jeunesse. Parfois ce sera un gars au bar qui vous dévoilera les secrets de la ville. Parfois ce sera un colocataire qui vous emmènera boire une des meilleures bières au pays.

Découvrir le monde, c'est avant toute chose, rencontrer les gens qui l'habitent et le construisent. C'est eux qui sont inoubliables, souvent bien plus qu'un lieu ou un monument.

7 - Tu t'émerveilles comme un enfant

N'est-ce pas ce que nous cherchons tous réellement avec le voyage ? Voir des choses si exceptionnelles, si loin de notre quotidien qu'on écarquille les yeux tel un gamin qui voit des feux d'artifice pour la première fois. Au jour le jour, nous oublions vite notre capacité à nous émerveiller.

8 - Tu baragouines quelques mots dans la langue locale

Il est bien évident que vous n'apprendrez pas l'anglais, le japonais ou l'espagnol en quelques semaines. Mais voyager nous oblige à nous ouvrir à la langue étrangère, à essayer l'espace d'un instant de faire sauter cette barrière linguistique, à montrer notre respect en essayant d'aligner quelques mots dans la langue de nos hôtes… Ça nous ouvre l'esprit, fait travailler notre mémoire, et nous rapproche énormément de l'étranger et sa culture.

9 - Ça peut te faire relativiser pas mal

Dans la classe moyenne de notre société moderne européenne ou d'Amérique du Nord, nous avons pris l'habitude de beaucoup nous plaindre de notre situation : "Putain, j'ai plus d'eau chaude", "Fuck, le bus est encore en retard", "Fait chier, mon ordi a planté !"...

Découvrir le monde, ce n'est pas toujours vivre dans les hôtels de luxe. Et voir la réalité en face, principalement dans les pays en voie de développement, vous ouvrira radicalement les yeux. Peut-être que votre iPhone qui ne capte pas la 4G, ne mérite pas de péter un câble finalement ?

Auteur : Julien Valat

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire